Responsive image

Genbutsu

"Je souhaite voir les pièces."

Mise à jour le 7 mai 2019
Partagez cette publication
Restez informé !

De quoi s'agit-il ?

Une fois sur le terrain, il s'agit de considérer les pièces réelles en les observant et analysant les éléments directement liés aux problèmes vécus.

Comment le mettre en oeuvre ?

L’utilisation des 5 sens


Ici tous les sens doivent être en alerte. Les yeux évidemment mais également les sensations de toucher ( haptiques ), de l’ouïe, l’odorat dans certains cas le goût.

  • L’interaction avec les pièces déclenchent-elle un bruit particulier ?
  • Y  a-t-il des effluves particulières ?

Quantifier l’objet

Plusieurs logiques d'analyses existent la première consiste à prendre des mesures façon transformer du qualitatif en du quantitatif.

Méthode d’exploration instrumenté

L'exploration de l'objet peut aussi se faire au moyen outils de mesure et d'analyse. Un panel complet de moyen de mesure peut être envisagé (Du simple pied à coulisse jusqu'au microscope électronique à balayage).
Il peut également être envisagé des tests de sollicitation ( mécanique et climatique ) peuvent également être envisagé.

Analyse par comparaison


Un autre type d'analyse qui est complémentaire consiste à procéder, lorsque cela est possible, à des comparaisons entre des pièces présentant des anomalies et celles qui en sont exempt. Une analyse du type FTA (Factors Tree Analysis) permet de procéder à cette démarche de façon structurée.

La comparaison peut aussi être réalisée à l'aide de standard. Ces standards peuvent être des échantillons physiques ou des échantillons restituée sous forme documentée : photos, vidéo…

Le standard est la meilleure pratique du moment qui a été validée. Il représente ce que peut faire le processus en condition nominale.

Conservation des pièces

Les cinq sens doivent être mis à profit pour expérimenter l'objet réel c'est-à-dire l'objet ayant réellement été à l'origine de la détection du problème. Cela implique que les opérateurs aient conserver en l'état la pièce telle-qu'elle était au moment des faits. Aucune altération je dois avoir été faîte après la détection de problème. Il est donc important d’interdire les tentatives de retouches sans une validation. La pièce doit être conservée dans des conditions adaptées à son maintien en état.

Les pièces présentant l’anomalie doivent immédiatement être identifiées. Le plus souvent des boîtes rouges seront utilisés.
Note : Généralement ces boîtes sont souvent associé à des problèmes, il s’agit en réalité d’une mine d’or d’opportunités d’amélioration.

C'est à partir de ces standards que l'on pourra constater, visuellement ou scientifiquement par des mesures, un éventuel écart.

Observation de l’environnement direct du produit

L’analyse doit également se faire sur les moyens ayant déclenché la NC. On pourra regarder le parcours de la pièce et observer sur son chemin si aucune anomalie n'apparaît.
La pièce a-t-elle laissé des traces ? Les moyens sont-ils dans leur état nominal de fonctionnement?
L’utilisation de l’outil est – n’est pas est tout à fait adapté.

 

Voici les autres outils à découvrir sur commentprogresser.com :

Sites
Menu

Découvrez ma bibliothèque
Ma bibliotheque
Les meilleurs dossiers
Autres outils associés

Etes-vous curieux ? Alors je vous conseille...

Livre synthétique et pratique pour découvrir le Pareto et beaucoup d'autres outils...

Pour vos questions