Les systèmes d'information - Un enjeu stratégique

Si l'on devait trouver une cause commune à l'ensemble des problématiques d'entreprise, ce serait à coup sur : la transmission d'informations. Dans ce contexte, la construction et la maîtrise de l'information d'entreprise du même coup un gisement de performance important. La maîtrise des informations opérationnels, décisionnels ou stratégique est un enjeu majeur pour l'entreprise.

 

 

Pourquoi s'intéressé aux systèes d'information ?

Les managers, s'ils ont peu été confronté aux technologie de l'information par le passé, peuvent hésité à aborder ce domaine par manque de connaissance.

Alors il semble pertinent de combler ce manque et de fournir aux manager les connaissances minimum à lgstion d'un projet de système d'information.

Les technologies de l'information

Les données sont au coeur des systèmes d'information. Les ordinateurs que nous cottoyons tous les jour ont pour ubique but de traiter les données. Une donnée peut prendre différents aspects : texte, image, son, vidéo,... Quel que soient ces données, elle doivent toutes, pour être traiter, être coder en binaire : 1 et 0 pour traitement par ordinateur soit possible.

 

Le code ASCII

Pour transformer qu'une lettre, par exemple le "b" puisse êttre traiter oar un ordinateur, il faut qu'elle soit transformer en une succession de 1 et de 0. Ce sytème de codage s'appel le code ASCII. Ce code permet de transformer 256 caractères différents en une série de 8 bits (0 ou 1). Ansi le lettre "b" sera code de la façon suivante : "01000010".

 

Vous pouvez rencontrer le codee ASCII dans word dans la fenêtre d'insertion des caractères spéciaux.

 

La compression des textes

Parce que les données ont besoins d'être stockées, et d'être envoyée, les système d'informations sont confronté à 2 contraînte : la place disponible, le débit de transfer t de la donnée.

Pour apporter une solution à ces problèmes, les données peuvent être compressées.

La compression consiste à compacter un fichier pour qu'il prenne moins de place ( c'est à dire, qu'il soit compose d'un nombre de bit le plus faible possible.

Les algorytmes de compression connus sont le Huffmann et le LZW².

Le premier, Huffmann, utilise les redondances de caractères. Il compte dans fichier le nombre d'accurence de chaque lettres. Par exempe si le "e" apparaît 20 fois et le y 2 fois. Alors l'algorytme utilisera une séquence de codage plus courte pour le que pour le y.

L'algorythme LZW² lui utilise la même logique mais pour les chaînes de caractère ( les mots entier).

Il est important de noter que la compression n'engendre aucune perte d'informations. (Après décompression le fichier obtenu est identique à l'original). Ce type de compression peut être effectuer avec WinZip ou WinRar.

 

Les images matricielles

Les images matricielle, autrement appelée Bitmap, sont formées en juxtaposant des Pixels. Un pixel est un point coloré.

Les images matricielles peuvent avoir des extension multiple tel que BMP, TIF, PCD, TGA, etc.)

Deux paramètres interviennent pour qualifier la qualité de l'image :

  • Le nombre de pixels composant l'image : Plus ils sont nombreux pour composer l'image, plus la précision et la taille de l'image augmente. L'unité utilisée pour déterminé le nombre de pixel est le dpi ( nombre de point par pouce).
  • La nuance de couleur du pixel. Du nombre de bits utilisés pour coder le pixel, dépendra la finesse des nuance de couleur de l'image.
    • 1 bits par pixel ne laisse le choix qu'entre 2 couleurs
    • 4 bits par pixel permet d'afficher l'image avec 16 nuances
    • 8 bits ( 1 octets) par pixel permet d'afficher l'image avec 256 nuances (Couleur indexé)
    • 24 bits (3 octet) par pixel permet d'afficher l'image avec 16.7 millions de couleurs (RGB ou True color)

Le codage sur 8 bits, donc 256 couleurs est un bon compromis taille/rendu réaliste. Ce mode de 256 couleurs est très utilisé sur le web. Ce mode est souvent appelé couleurs indexé dans les logiciel de traitement photo.

Un autre mode, le RGB ( Codage sur 16.7 millions de couleurs) est une référence car il correspond à la limite de la sensibilité de l'oeil. Ce système utilise chacun des octets qui le constitue pour une nuance de couleur. Ainsi, le premier octet ( 8 bits )permet choisir une nuance de vert sur les 256 permises.Le second sera utilisé pour le codage de la nuance bleu et la dernière pour le vert.

Vous pouvez faicette expérience dans le logiciel word en suivant la démarche suivante :

1. insérer une forme rectangle dans le document.

2.Sélectionner la forme et modifier sa couleur

 

Sélectionné l'onglet personnalisé de la boîte de dialogue qui vient de s'ouvrir.

 

Vous trouverez 3 liste déroulantes, une pour chaque couleur, permettant un choix allant de 0 à 255.

La couleur obtenue correspondra à l'addition des 3 nuance de couleurs.

 

La taille de l'image matriciel obtenue correpond à la multiplication du nombre de pixel la composant et le nombre de bits utilisé par pixel.

Pour procéder au calcul de la taille de l'image il est important d'indiquer que 1 pouce est égale à 2.54cm.

Ainsi, celui qui souhaite spécifier la taille d'une image pourra souhaiter que l'image fasse 5 cm de hauteur et 10 cm de largeur avec un nombre point par pouce de 100dpi.

Le nombre de point se calcule comme suit : (5/2.54)x100 (calcul du nombre de point en hauteur )x (10/2.54)x100 = 77 500 points

Si le nombre de couleurs utilisé est de 256 alors ( =1 octet ) alors on fera le calcul suivant :

77 500 x 1 octet = 77 500 octets

Si le nombre de couleurs utilisé est 16.7 millions ( =3 octet ) alors on fera le calcul suivant :

77 500 x 3 octet = 232 500 octets

 

Les images matricielles

Il existe 2 type de compression :

  • La compression sans perte d'information
  • La compression avec perte d'information

La compression sans perte d'information utilise la redonce des pixel de même nuance de couleur pour compacter le codage. Deux format d'image correponde à ce type d'image compressé : Le gif et le png.

La compression avec perte d'information recode les bloc de pixels présentant des nuances très proche. Le format utilisé est le jpeg.

 

Les bases de données

Pour que le système d'information d'une entreprise soit maîtrisé, il est nécessaire de structurer les données. Ces dernières sont gérées au sein de bases de données. Aujourd'hui les base de données sont structurer selon le modèle relationnel.

 

Pour construire une base de donnée il faut au préalable créer le modèle conceptuelle de données qui consiste à définir les propriétés de chaques données et à définir les liens entre elles. Ce travail est réalisé à l'aide des SGBDR ( Système de gestion de base de données relationnelles).

Grâces aux base de données, l'information peut être gérée de façon globale et unique. Ce qui facilite les mises à jour.

Les bases de donnéess ont aussi l'intéret de pouvoir être utilisé par plusieurs applications.

 

 

Contactez le créateur du site

Le management de l'amélioration continue doit être la préoccupation de tous les décideurs. Un système décision/action intelligement établi est la clés de l'amélioration continue

>