Jidoka

Nicolas DEROBERT - Qualité

Des questions, cliquez

Qu'est-ce que le Jidoka ?

Le principe du Jidoka est d'arrêter votre processus lorsqu'un problème apparaît afin de résoudre définitivement le problème en identifiant la cause racine.

Egalement connu sous le nom d'autonomisation, c'est un moyen simple de protéger votre entreprise contre la livraison de produits de mauvaise qualité ou de défauts à vos clients.

Cette méthode est une composante du lean. Cette méthode est déclinée en 4 étapes simples.

Il fait partie des grands principes qualité qui consiste à rendre les problèmes visibles.

Les 4 principes du Jidoka

Jidoka s'appuie sur 4 principes simples pour garantir qu'une entreprise livre des produits sans défaut :

  1. Détecter l'anomalie et alerter avec l'Andon
  2. Andon (japonais : ア ン ド ン) est un terme de fabrication se référant à un système pour informer la direction, la maintenance et d'autres travailleurs d'un problème de qualité ou de processus.
    L'alerte peut être activée manuellement par un travailleur à l'aide d'un cordon ou d'un bouton ou peut être activée automatiquement par l'équipement de production lui-même. Le système peut inclure un moyen d'arrêter la production afin que le problème puisse être corrigé. Certains systèmes d'alerte modernes intègrent des alarmes sonores, du texte ou d'autres affichages. "Andon" est un emprunt japonais signifiant à l'origine une lanterne en papier.

  3. Arrêtez le processus
  4. Résoudre le problème immédiatement
  5. Enquêter, identifier la cause racine et supprimer la.

En mettant en œuvre le concept Jidoka, n'importe qui dans votre organisation peut arrêter le flux de travail dès qu'il remarque un problème qui nuit à la qualité du produit.

Ces 4 étapes peuvent être appliquées de différentes manières en fonction de votre industrie et peuvent servir de base stable pour l' amélioration continue.

Différence entre Poka Yoke et Jidoka

Le Poka Yoke est un système de prévention des erreurs. Le Jidoka, lui me permet pas d'anticper la prévention des erreurs. Il intervient lorsque l’erreur s'est produite . Les deux principes sont complémentaires. En effet, un fois que le Jidoka a eu lieu avec l'arrêt au premier défaut, une des actions correctives peut, par exemple consister à mettre en pace un Poka Yoke.

Origine du Jidoka

Jidoka a été utilisé pour la première fois en 1896 par l'inventeur japonais Sakichi Toyoda qui est devenu plus tard le créateur de Toyota Motor Company. C'était sous la forme d'un simple appareil qui pouvait arrêter la navette d'un métier à tisser automatique si le fil se cassait. Le mécanisme a pu détecter si un fil est cassé et a donc immédiatement arrêté la machine et signalé qu'il y avait un problème pour éviter de produire des défauts.
Par la suite, le travailleur exploitant le métier à tisser a dû résoudre le problème et reprendre le processus de production. Il s'agissait d'une innovation révolutionnaire car elle permettait à un opérateur de faire fonctionner plus d'une machine à la fois et augmentait considérablement la capacité de production. En raison de son utilité, une entreprise britannique a acheté le brevet et a pratiquement fourni le financement pour la création de Toyota.

Les outils d'amélioration

Je vous propose différents dossiers qui vous permettront de concrétiser vos démarches d'amélioration :

Autres sites à découvrir

Ma suggestion pour une rentrée réussie

Organisez votre temps efficacement pour profiter pleinement de tous les moments.

Autres dossiers à découvrir

Mes suggestions pour vos vacances

Partez tranquille ! Achetez une batterie de secours pour vos portables et pour démarrer votre voiture en cas de panne.

Deux romans pour vos vacances : Il s'agit des célèbres romans de Eliyahu M. Goldratt. Ces histoires industrielles romancées remettent en cause tout ce que vous avez appris en matière de gestion. Elles placent au centre de son intrigue la recherche permanente de progrès.