Responsive image

Le brainstorming / Tempête de cerveau

"Je veux organiser un brainstorming"

Mise à jour le 7 mai 2019

Responsive image

Le développement d'idées en milieu professionnel est une source de progrès, c'est à ce titre que le brainstorming a toute sa place sur ce site.

Découvrez le brainstorming

Pourquoi l'utiliser ?

  • Produire un maximum d'idées sur un sujet donné en groupe pluridisciplinaire
  • Elargir la perception d'un sujet au-delà des idées préconçues.
  • Etre créatif et exploiter toutes les bonnes idées.

Quand l'utiliser ?

D'une façon générale, il peut s'utiliser dans n'importe quelle démarche de progrès. Lorsque le demandeur de brainstorming veut élargir sa perception d'un sujet et être sûr de ne pas passer à côté d'une bonne idée.

Dans le cadre de la résolution de problème, il est utilisé pour identifier les problèmes, rechercher de causes possibles en formulant des hypothèses et imaginer des solutions.

Dans un contexte marketing, il pourra être utilisé pour trouver de nouvelles idées de produits, correspondant aux tendances du marché.

Sur quel principe fonctionne-t'il ?

La créativité d'un groupe d'individus est bien supérieure à la somme des créativités de chacun des individus prises indépendamment les unes des autres.

Que signifie Brainstorming ?

Il s'agit d'un néologisme créé à partir des termes anglais "brain" (cerveau) et "storm" (tempête). On pourra aussi appeler cette technique "remue-méninges".

Qui l'a créé ?

Il s'agit de George Osborne dans le domaine publicitaire.

Brainstorming box

Brainstorming Box: Comment inventer en groupe de très bonnes idées. Un guide théorique et pratique d'animation. 52 cartes d'exercices créatifs et ludiques sont incluses.

Les trois phases pour organiser un Brainstorming

Responsive image

Phase 1 : Préparer

Responsive image

Cette phase est primordiale pour garantir la réussite du brainstorming. Pour la phase de préparation, utilisez la Checklist ci-dessous.

Check list pour la préparation du brainstorming :
  1. Définir l'objet du brainstorming
  2. Constituer le groupe (- de 10 personnes)
  3. Mixer les niveaux hiérarchiques
  4. Commencer à stimuler la créativité très tôt
  5. Envoyer des articles ou d'autres contenus à vos invités qui soient suceptibles de générer de nouvelles idées
  6. Réserver et préparer un lieu propice à un brainstorming
  7. Préparer le matériel nécessaire : Post'it, feutre en état, tableau
  8. Définir une date

Phase 2 : Animer

Responsive image

 

Les règles du brainstorming

  • Chaque participant peut dire ce qui lui plait.
  • La diversité et la variété des idées est recherché. Aucune idée n'est mauvaise aussi farfelue soit-elle
  • La quantité est également recherché.
  • Plus il y aura d'idées, plus riche sera l'apport de la séance brainstorming.
  • Le pillage des idées des autres est recherché.
  • Plus il y aura de rebond sur les idées des autres meilleur cela sera.
  • Il est interdit de critiquer les idées des autres.
Check list des actions à réaliser le jour J du brainstorming :
  • Rappeler les règles aux participants
  • Afficher l'objet du brainstorming au centre d'un tableau
  • Proposer aux participants d'écrire sur des post'it toutes leurs idées. Limiter la durée de recherche à 3 minutes
  • Demander aux participants de mettre leur post'it sur le tableau, et d'expliquer leurs idées dans le même temps
  • Demander aux participants de générer de nouvelles idées à partir des idées de celles des autres participants
  • Evaluer les idées en procédant à un vote
  • Sélectionner les idées suscitant le plus d'adhésion

Phase 3 : Capitaliser et valoriser

Responsive image
Check list des actions à réaliser après
  • Récupérer le paperboard ou en prendre une photo,
  • Envoyer cette photo en guise de compte-rendu
  • Exploiter les données issues du brainstorming, par la mise en oeuvre de plan d'action

Les alternatives au brainstorming

Le brainstorming "solo"

Quoiqu'à l'opposé du principe de base du brainstorming qui impose un travail de groupe, je vous propose un brainstorming solo :

Dans quel contexte faire  le brainstorming "solo" ?

  • Dès que l'on veut trouver une solution à un problème, on ne peut pas toujours réunir un groupe de travail.
  • La mobilisation de 5 à 10 personnes sur un problème est coûteuse pour l'entreprise.
  • Le délai pour réunir le groupe de travail est trop important.
  • L'importance du problème est trop faible pour justifier la réunion d'un groupe.

Comment ça marche ?

L'idée est de se démultiplier en différentes personnalités. En fonction de différents facteurs, notre avis sur les choses évolue.
Plutôt que de laisser le temps faire son oeuvre, l'idée ici est d'engendrer ces changements de façon artificielle.
Note : Ce principe est également repris avec l'outil des 6 chapeaux.

  • Piste n°1 : Réfléchir au problème à différents moments de la journée.

  • Piste n°2 : Lire des revues, des livres liés de près ou de loin au  sujet à traiter.

  • Piste n°3 : Se libérer le cerveau des contraintes de bases. Lister les contraintes qui vous empêchent de trouver les solutions les plus simples et évidentes. Ensuite supprimer mentalement cette contrainte. Puis évaluer si le système fonctionne dans ces conditions.
    Ne dites pas : "C'est impossible" mais "Comment rendre cela possible ?"
     
  • Piste n°4 : Discuter avec son entourage proche, voisins de bureau...

  • Piste n°5 : Créer des schémas du type Mind-Mapping afin de favoriser les associations d'idées (sur support informatique ou papier)

  • Piste n°6 : Privilégier dans les autres dossiers que vous avez à traiter, ceux qui sont connexes à votre problème.

Même si ce brainstorming ne correspond pas aux "règles de l'art", c'est ce type de brainstorming que vous aurez l'occasion de mettre en oeuvre le plus régulièrement.

Le brainwriting

Il se déroule selon la séquence suivante :

  1. Décider du sujet principal
  2. Définir les aspects en relation
  3. Noter ces aspect sur des feuilles
  4. Soumettre ces feuilles une par une aux participants
  5. Demander aux participants d'indiquer les nouvelles idées qui leur viennent sur les feuilles
  6. Faites tourner les feuilles entre les participants
  7. Capitaliser sur l'ensemble des idées

Les cartes mentales ou mindmapping

Les cartes mentales sont une alternative au brainstorming. Le sujet principal est positionné au centre  de la page. De nouvelles idées sont ajoutées en lien avec l'idée principales et les idées secondaires. Un lien sémantique est ajouté entres les idées. Il n'y a pas de contraîntes graphiques. Il est possible d'ajouter des dessins croquis.

Le processus est itératif par l'ajout successif de nouvelles idées. 

Les logiciels de Brainstorming

Un vaste éventail d'outils de brainstorming est disponible sur le marché.

Voici quelques-uns de ces outils :

Un lien fort existe entre le mindmapping (ou carte heuristique) et le brainstorming. C'est pourquoi certains outils de mindmapping intègrent un module de brainstorming.

Critiques du brainstorming...

Le brainstorming qui tendait à passer de mode trouve aujourd'hui un nouveau terrain fertile avec le coworking. Ces espaces permettent aux travailleurs d'avoir un espace partagé où l'échange et l'ouverture sont encouragés, entre travail et convivialité.

Au-delà de l'objectif initial de l'outil, le brainstorming a le mérite de créer du lien social, en donnant une bonne raison de réunir des personnes d'univers très différents.

Menu

Autres dossiers sur le même thème
Autres outils associés

Etes-vous curieux ? Alors je vous conseille...

Livre synthétique et pratique pour découvrir le Pareto et beaucoup d'autres outils...

Pour vos questions