La méthode Kaizen

Nicolas DEROBERT - Qualité

Des questions, cliquez

Qu'est-ce que le Kaizen ?

Que signifie Kaizen ?

Kaizen est le mot sino-japonais pour "changer pour le meilleur" ou encore "amélioration".

Kai = Changer

Zen = Bien

On utilisera le mot Kaizen à la place d'amélioration pour mettre en évidence la philosophie japonaise intégrée dans la démarche.

La démarche Kaizen

Le Kaizen est un processus de progrès permanent basé sur l'intelligence collective. C'est également une philosophie.

La philosophie Kaizen

La philosophie Kaizen

La mise en évidence des problèmes est l'un des fondements du Kaizen. Cette pratique doit être encouragée au quotidien. L'amélioration doit être continue et surtout sans fin.

« Fais-le mieux, rends le meilleur, améliore-le même s’il n’est pas cassé, parce que si nous ne le faisons pas, nous ne pouvons pas concurrencer ceux qui le font. »

Citation de Masaaki IMAI

« Mieux qu'hier, moins bien que demain. »

Citation de Masaaki IMAI

La mise en évidence des problèmes est à encourager tous les jours.

À quels domaines s'applique le Kaizen ?

Le Kaizen s'applique à de nombreux domaines. Dans l'industrie, il s'applique par exemple aux processus achats et logistique. Il a été également appliqué dans les domaines de la santé, de la psychothérapie, du coaching de vie, du gouvernement et des banques.

Les objectifs du Kaizen

L'objectif principal du Kaizen est d'éliminer les gaspillages appelés MUDA .
Le Kaizen a également le double objectif d'améliorer la performance des activités des organisations et dans le même temps d'améliorer les conditions de travail du personnel. À ce titre, la démarche Kaizen est une démarche équilibrée.

La méthode Kaizen

Le concept du Kaizen

Le Kaizen est un concept dont le principe est l'amélioration continue des performances.
Toutes les fonctions sont impliquées, cela va du PDG jusqu'aux ouvriers de la chaîne de montage.

Les types de Kaizen

Le point Kaizen

C'est l'un des types de Kaizen les plus couramment utilisés. Dès que quelque chose s'avère cassé ou incorrect, des mesures rapides et immédiates sont prises pour corriger les problèmes.

Le point de départ de ce type de Kaizen est l'aléa. Dans celui-ci, rien n'est planifié. Ces mesures sont généralement petites, isolées et faciles à mettre en œuvre, mais elles peuvent avoir un impact considérable.

Le système Kaizen

Le système Kaizen est conçu pour résoudre les problèmes liés au système dans une organisation.
Il s’agit d’une méthode de planification stratégique de niveau supérieur qui donne lieu à un certain nombre d’événements Kaizen planifiés sur une longue période de temps.
Cela contraste avec le point Kaizen, qui résulte généralement de l'identification d'un petit problème qui est résolu en peu de temps.

L'origine du Kaizen

Lors de la Seconde Guerre mondiale, les Américains, pour soutenir les efforts de guerre doivent fabriquer des armes et des munitions. Pour cela, ils doivent former un nombre important de personnel non-qualifié. Le ministère de la guerre crée un programme de formation pour les managers de proximité dont le but est de rendre rapidement opérationnels les opérateurs. Ce programme est structuré en trois parties :

  • Job instructions : Instructions de travail
  • Job methods : Méthodes de travail
  • Job relations : Relation de travail

Ce programme est à la base du Kaizen.

L’histoire du Kaizen commence plus officiellement après la Seconde Guerre mondiale, lorsque Toyota installe pour la première fois des cercles de qualité dans son processus de production. Cela s'est fait sous fait sous l'influence des enseignants américains en gestion des entreprises et de la qualité qui se sont rendus dans le pays.

Le terme Kaizen est devenu célèbre dans le monde entier grâce aux œuvres de Masaaki Imai. Masaaki Imai (né en 1930) est un théoricien de l’organisation et un consultant en management japonais, connu pour ses travaux sur la gestion de la qualité, en particulier sur le Kaizen. En 1985, il a fondé le groupe de conseil du Kaizen Institute (KICG) pour aider les entreprises occidentales à présenter les concepts, les systèmes et les outils du Kaizen. À l’heure actuelle, l’équipe du Kaizen Institute continue à appliquer la méthodologie lean et les cours de formation au Kaizen dans pratiquement tous les secteurs d’activité du monde.

Masaaki Imai a publié deux ouvrages fondamentaux sur la gestion des processus d’entreprise «Kaizen : esprit d’amélioration japonais» (1985), qui a contribué à populariser le concept de Kaizen dans l’Ouest, et Gemba Kaizen : une approche de gestion à faible coût et économique (1997).

Les cercles qualité

Un cercle de qualité est un groupe de travailleurs effectuant le même travail ou un travail similaire, qui se rencontrent régulièrement pour identifier, analyser et résoudre des problèmes liés au travail.
Ce concept révolutionnaire est devenu très populaire au Japon dans les années 1950 et continue d'exister sous la forme de groupes de Kaizen ainsi que de programmes similaires de participation des travailleurs.

Les chantiers Kaizen

Les trois phases du chantier Kaizen sont :

  1. préparation
  2. action
  3. suivi

La préparation

Lors de la phase de préparation, il faut définir le périmètre du chantier, constituer le groupe de travail en désignant un animateur qui sera garant de la méthodologie.
Il faut également fixer les objectifs et les indicateurs.

La phase action

Il s'agit d'analyser la situation initiale, proposer des solutions d'amélioration, définir les nouveaux standards et les mettre en place.

Suivi

Finaliser les actions et former les opérateurs de la zone.

Autres sites à découvrir

Ma suggestion pour une rentrée réussie

Organisez votre temps efficacement pour profiter pleinement de tous les moments.

Autres dossiers à découvrir

Mes suggestions pour vos vacances

Partez tranquille ! Achetez une batterie de secours pour vos portables et pour démarrer votre voiture en cas de panne.

Deux romans pour vos vacances : Il s'agit des célèbres romans de Eliyahu M. Goldratt. Ces histoires industrielles romancées remettent en cause tout ce que vous avez appris en matière de gestion. Elles placent au centre de son intrigue la recherche permanente de progrès.