La méthode 5S

Nicolas DEROBERT - Qualité

Des questions, cliquez

Définition du 5S

L'outil 5 « S » est une technique japonaise dont le but est d'améliorer les conditions de réalisation des activités par l'amélioration de l'environnement de travail. Élaborée dans le cadre du système de production de Toyota (TPS). Les S correspondent aux principes simples de la méthode :

  • Seiri (整理, trier): supprimer l'inutile,
  • Seiton (整頓, ranger): situer les choses,
  • Seiso (清掃, nettoyer): (faire) scintiller,
  • Seiketsu (清潔, maintenir l'ordre): standardiser les règles,
  • Shitsuke (躾, éduquer): suivre et progresser.

Comment mettre en place la méthode 5S ?

La phase préparation du 5S

Nommer un responsable

Il s'agit de nommer un membre du personnel comme responsable de l'introduction et de la coordination et du déploiement de la démarche. Ce membre devra être déchargé de ses activités habituelles pour travailler activement au projet. Il faudra nommer un ou plusieurs membres par département. Il devra avoir les qualités suivantes :

  • bon communiquant
  • avoir l’esprit d’équipe
  • être digne de confiance
  • avoir la capacité de s’imposer

Planifier

Il est important de répondre aux questions suivantes :

  • Où mettre en place l’atelier 5s ? Sur quel périmètre ?
  • Qui prendra part à l’atelier ?
  • Combien de temps est prévu pour l’atelier ?

De même il est important de prévoir :

  • un budget pour les investissements permettant un meilleur rangement (travaux, mobilier de rangement)
  • des poubelles, produits nettoyants, peinture etc...
  • des petites étiquettes rouges afin d’identifier les défectuosités découvertes en cours de chemin
  • la lettre de mandat de la direction
  • des invitations

La phase d'ouverture d'un chantier 5S

Il s'agit de se familiariser avec les 5S. Une présentaton claire doit permettre de donner du sens à la démarche et permettre aux collaborateurs de poser leurs questions.

La formation à la méthode 5S

Des campagnes de formation de tous les collaborateurs doivent être organisées.

L'état initial

Il s'agit de prendre en photo l'état initial de l'environnement de façon à permettre à la fin du projet de mesurer le progrès accompli. Il est également opportun de réaliser un audit 5s avant et après l'atelier.

Les 5 étapes de la méthode 5S

Le premier « S » = Seiri (trier)

But : observer son environnement de travail et trier ce dont nous n’avons pas besoin.


Lors du triage, créez différentes catégories représentant :

  • ce qui doit être éliminé/jeté
  • ce dont on a quotidiennement besoin
  • ce dont on a de temps en temps besoin
  • ce dont on a rarement besoin
  • ce dont l’utilité reste à déterminer

Assurez-vous de vider tous les rangements. Il est également important que le tri se fasse de manière collective.

Le deuxième « S » = Seiton (ranger)

But : aménager les postes de travail pour en améliorer l'ergonomie et augmenter la productivité.

Classez selon les catégories suivantes :

  • Catégorie 1: objets utilisés quotidiennement
  • Catégorie 2: objets utilisés à l’occasion ou sur une base hebdomadaire
  • Catégorie 3: objets rarement utilisés

Organisez l’environnement de travail de façon à ce que tout puisse être trouvé et replacé rapidement. On a donc bien évidemment besoin d’un endroit où entreposer les objets.

Le troisième « S » = Seiso (nettoyer)

But : inspecter les surfaces de travail de façon à vérifier qu'elles sont propres, et que les conditions sont réunies pour qu'elles le restent.

La démarche va au-delà des surfaces de travail. On regardera les câbles, les fils électriques, les filtres sales et les tuyaux. L’entretien préventif est important et sera mis en œuvre dans le cadre de l' automaintenance . N’oubliez pas que l’entretien préventif de niveau 1 peut aussi être mené indépendamment par l’opérateur.

Le quatrième « S » = Seiketsu (maintenir l'ordre)

But : consolider et standardiser tout ce qui a été atteint lors des trois étapes précédentes.

Il s'agit de mettre en place les standards, qui :

  • donnent la meilleure méthode de travail connue
  • représentent pour les nouveaux employés une aide précieuse lors de la familiarisation avec leur nouvel environnement de travail
  • conservent les meilleures connaissances actuelles
  • peuvent contribuer à la prévention d’erreurs

Le cinquième « S » = Shitsuke (l’autodiscipline)

But : s'assurer la mise à jour des standards.

Bien sûr, les pratiques et les standards doivent s’améliorer continuellement. Les auto-évaluations et les audits doivent être réalisés de façon régulière.

De plus, les nouveaux collaborateurs doivent intégrer pleinement cette démarche en étant acteur.

Autres sites à découvrir

Ma suggestion pour une rentrée réussie

Organisez votre temps efficacement pour profiter pleinement de tous les moments.

Autres dossiers à découvrir

Mes suggestions pour vos vacances

Partez tranquille ! Achetez une batterie de secours pour vos portables et pour démarrer votre voiture en cas de panne.

Deux romans pour vos vacances : Il s'agit des célèbres romans de Eliyahu M. Goldratt. Ces histoires industrielles romancées remettent en cause tout ce que vous avez appris en matière de gestion. Elles placent au centre de son intrigue la recherche permanente de progrès.