L'analyse morphologique

Nicolas DEROBERT - Qualité

Des questions, cliquez

Eléments clés

av_timer

Durée

1 à 3 jours

groups

Taille groupe

6 à 10 personnes

Objectif

Innover

Check-list simple exemple

Qu'est-ce que l'analyse morphologique ?

Morphologie : Étude de la forme et de la structure externes des êtres vivants dans les différentes sciences biologiques.

Étude de la quantité, de la forme, de la répartition et de la proximité des éléments d'une structure macro- ou micrographique.

Larousse

L'analyse morphologique est une méthode pour explorer les solutions possibles à un problème complexe.

L'analyse morphologie générale a été développée par Fritz Zwicky, astrophysicien d'origine bulgare et de nationalité suisse basé au California Institute of Technology. Entre autres, Zwicky a appliqué l'analyse morphologique aux études astronomiques et aux systèmes de propulsion à réaction.

En tant que technique de structuration et de résolution de problèmes, l'analyse morphologique a été conçue pour des problèmes complexes multidimensionnels non-quantifiables où la modélisation causale et la simulation ne fonctionnent pas bien, ou pas du tout. Zwicky a développé cette approche pour aborder la complexité en utilisant la technique de l'évaluation de la cohérence croisée.

Pourquoi utiliser l'analyse morphologique?

Pour résoudre les problèmes qui ne peuvent être résolus par une approche conventionnelle, C'est à dire des problèmes, non quantifiables, qui contiennent des incertitudes non-solubles, qui ne peuvent pas être modélisés et simullés.

Quels types de problèmes cette méthode peut-elle traiter ?

  • les problèmes sociaux long terme
  • les analyses politiques et stratégique
  • la gestion du risque
  • l'informatique décisionnelle
  • la modélisation d'entreprise 

La décomposition versus l'analyse morphologique

Les problèmes qui impliquent de nombreux facteurs déterminants, dont la plupart ne peuvent pas être exprimés numériquement, peuvent être bien adaptés à l'analyse morphologique.

L'approche conventionnelle consiste à diviser un système complexe en parties, à isoler les parties dont les contributions sont essentielles à l'obtention des éléments de sortie et à résoudre le système simplifié pour les scénarios souhaités. L'inconvénient de cette méthode est que de nombreux phénomènes du monde réel n'ont pas d'éléments manifestement triviaux et ne peuvent être simplifiés.

L'analyse morphologique fonctionne à l'envers, elle part des élément de sortie et remonte vers les composants internes du système sans étape de simplification.
Les interactions du système sont pleinement prises en compte dans l'analyse.

La philosophie de l'analyse morphologique

Cette méthode est conçue pour être pratiquée en groupe ou les participants, les experts du domaine, communiquent et modélisent ensemble. Le groupe doit être de 6 à 7 personnes.

Cette méthode est une méthode générique. La logique du modèle est déterminer par le groupe lui-même lors du processsus.

Cette méthode est transparente. Tout est rendu visible et disponible.

Cette méthode est traçable, cela signifie que l'on peut retrouver les hypothéses et la logique est les éléments utilisés et créés.

Cette méthode est adaptée à une mise à jour facile.

A quoi ressemble une analyse morphologique ?

Il s'agit d'une matrice qui se lit exclusivement selon les colonnes.

Chaque colonne représente une dimension. Toutes les dimensions sont représentée les unes à côté des autres.

La première ligne représente le nom de la dimension.

L'ensemble de ces dimensions combinées représente un espace ou chaque point de cette espace est la jonction d'un état de cette dimension.

Comment utiliser l'analyse morphologique ?

L'analyse morphologique est utile pour exprimer de nouvelles idées additionnelles qui ne viennent pas à l'esprit habituellement.

1) Considérer un système générique

Spécifier le système générique étudié. Il s'agit du problème complexe à résoudre.

2) Décomposer le sujet en dimensions ( sous-fonctions ou sous-ensemble )

Imaginez et définissez les dimensions ou paramètres les plus importants. Vous pouvez mixer des dimensions de nature très différentes. ( Economique, éthique....) Les dimensions sont placées en en-tête de colonne.

Il est ainsi décomposé en sous-systèmes ou de sous-fonctions.

3) Imaginer des valeurs ou des conditions spécifiques

Pour chaque sous-système ou chaque sous-fonction, vous devez imaginer et générer un ensemble de conditions ou valeurs possibles qui répondraient au besoin. Pour collecter cela utiliser la matrice morphologique. Les moyens pourront être décrits textuellement ou représenter autrement, par exemple par l'intermédiaire de croquis.

Si des valeurs sont classées selon une échelle, vous devez étirer cette échelle jusqu'à l'absurde. Il n'y a toutefois pas toujours la nécessité d'ordonner les valeurs selon une échelle. Les valeurs ne doivent pas classer dans un ordre particulier.

Une fois que cette matrice est formée, elle constitue l'univers entier du problème ; c'est la carte du monde du probléme.

4) Elaborer les configurations (ou solutions )

Il s'agit ensuite de définir les configurations. Sélectionner une condition sur chacune des dimensions et cela constituera une solution formelle au problème.

En réalisant de nouvelles combinaisons vous pouvez obtenir une large variété de solutions. Bien sûr toutes les solutions ne sont pas viables mais ces solutions pourront inspirer de nouvelles conceptions.

Le livre que je conseille !

Auteur : La boîte à outils de la qualité
Auteur : Florence Gillet-Goinard, Bernard Seno
Éditeur : Éditeur Dunod, 2020
ISBN : 2100808931, 9782100808939
Longueur : Longueur 192 pages

Autres outils de résolution de problème

Autres sites à découvrir

Ma suggestion pour une rentrée réussie

Organisez votre temps efficacement pour profiter pleinement de tous les moments.

Autres dossiers à découvrir

Mes suggestions pour vos vacances

Partez tranquille ! Achetez une batterie de secours pour vos portables et pour démarrer votre voiture en cas de panne.

Deux romans pour vos vacances : Il s'agit des célèbres romans de Eliyahu M. Goldratt. Ces histoires industrielles romancées remettent en cause tout ce que vous avez appris en matière de gestion. Elles placent au centre de son intrigue la recherche permanente de progrès.