Genba

"Je souhaite aller sur le terrain."

Contactez moi pour vos questions

Responsive image

De quoi s'agit-il ?

Genba signifie lieu réel, ou autrement formulé, lieu ou se passe l'action.
Différents lieux peuvent être concerné, le lieu de définition du produit, le lieu de conception, le lieu de production, le lieu de distribution, le lieu de vente, le lieu d'utilisation, le lieu de recyclage... En fait,il s'agit tout lieu ou le produit ou le service est au centre de l'attention.

On pourrait faire l'analogie avec une "scène du crime". Pour Columbo n'est jamais resté chez lui pour résoudre une affaire. La scène de crime est le lieu par excellence de l'enquête.

Responsive image

A quoi cela sert-il ?

Le genba est un principe, un leitmotiv qui encourage les acteurs de l'amélioration à être au plus près de la ou se passe l'action pour en faire l'expérience la plus réelle possible.

Etre au plus près du réel est un atout majeur pour une bonne compréhension de la situation. Cela permet d'observer, analyser, débattre, comprendre.

Je suis sur le terrain, mais suis-je au bon endroit ?

C'est cette question que doit raisonnablement se poser toute personne souhaitant adopter cette philosophie.

2 facteurs sont déterminant, le temps et la distance.

Le temps

Le Genba comperte aussi une notion temporelle. Le temps qui s'écoule entre la survenu d'un événement et le temps des constats doit être le plus court possible. Dans un laps de temps court les 5M auront peu eut le temps d'évoluer. Les acteurs seront toujours présents, les produits toujours disponibles et le milieu aura peu changé.

Cela nécessite que deux attitudes soit adoptées :

  • L'arrêt au permier défaut
  • Aller le plus vite possible sur le terrain.

L'arrêt au premier defaut est une attitude qui sous son premier abord va à l'encontre des objectifs de productivité. Une formation / sensibilisation à cette pratique doit être menée auprès des acteurs de la productions des ouvriers au management.

Restez également suffisament de temps sur le terrain pour observer ce qui se passe de façon à s'imprégner du lieux et de ce qu'il s'y passe.

La distance

Beaucoup de personnes pensent que si elles sont dans l'atelier elles sont sur le terrain, cela est inexacte. Il faut aller dans l'espace de travail concerné, sur le poste concerné, mettre les pieds et les mains au plus près de l'action.

Notez toutefois que cette vision, au plus vite au plus près n'est pas suffisante, il faut la compléter avec une vision d'ensemble de la situation et une vision décalée dans le temps également pour avoir une observation à "tête reposé".

La mise en pratique

Le Genba nécessite également d'interagir avec le terrain.

Il s’agit de dialoguer avec les opérateurs. Il s'agit de leur poser les questions permettant de comprendre les faits réels.  Ce dialogue, d'apparence anodine, nécessite une compétence particulière de la part de “l'enquêteur” puisque celui-ci doit poser les questions les plus pertinentes possibles au bon moment. Il utilisera à certains moments par des questions ouvertes et à d'autres moments des questions fermées pour acter des faits.Le dialogue ne se résumera pas à enchaînement de question. L'enquêteur pourra également formuler des hypothèses qu’il pourra affirmer ou infirmer avec l’aide des ses interlocuteurs. Il s’agit d’un échange.  Cela pourrait être aussi le moment de dédramatiser certaines situations auprès d'opérateurs stressés d'avoir arrêté la ligne de production. Il s'agit là de les conforter dans cette attitude pour que lors de futurs cas similaires l'opérateur continue à pratiquer l'arrêt au premier défaut.


Les personnes sur le terrain sont les personnes qui connaissent le mieux le terrain puisque elle y passe 100 % de leur temps. Elles sont les seules capables de faire la comparaison entre une situation normale et la situation problématique.


Il s'agit également pour l'enquêteur de pratiquer le terrain par exemple en se mettant à la place de l'opérateur sur le poste de travail et en reproduisant les opérations associées à la situation problématique. Avoir une attitude active, en reproduisant les gestes est une des meilleures façons de comprendre les choses.


Il peut également s'agir d'observer avec précision les conditions de réalisation. Quelle température fait-il ? L'environnement est-il bruyant ? Y a-t-il plus d'humidité ? La lumière est-elle suffisante ?


# Outil Aperçu Utilisation
1

QQOQCP

QQOQCP Clarifier la situation !
Posez-vous les bonnes questions.
2

5 Pourquoi

5 Pourquoi Approfondissez !
Creusez pour trouver la cause racine.
3 Ishikawa / Causes-effet Ishikawa Ayez une vue d'ensemble !
Etablissez les liens entre les causes et les effets
4

Brainstorming

Brainstorming Soyez créatif !
Utilisez tout le potentiel du cerveau.
5

Les 6 chapeaux

Les 6 chapeaux Jouez votre rôle !
Six cerveaux en un.
6

SCAMPER

SCAMPER Soyez créatif !
Soyez créatif en vous posant les bonnes questions
7

Feuille de relevés

Feuille de relevé Collectez les faits !
Relevez, enregistrez et exploitez.
8

Fiche action

Fiche action Mettez-vous en mouvement
Planifiez et exécutez.
9

Fiche de capitalisation

Fiche de capitalisation Apprenez de vos expériences !
Capitaliser sur les erreurs et sur les succès
10

Avantages/Inconvénients

Tableau avantages / inconvénients Choisissez rapidement !

11

Grille décision

Grille de décision Faîtes les bons choix !
N'improvisez pas au moment de décider.
12

Pareto  & Loi des 20/80

Pareto et loi 20/80 Priorisez
Ordonnez vos problèmes et choisissez.
13

Le Cedac

Le Cedac Recherchez les causes sur le terrain
14

La carte événement

Lacarte événement Visualisez votre résolution de problème.
Matérialisez les liens !
15

Le diagramme de KJ

Le diagramme de KJ Formuler de nouvelles hypothèses !

Autres sites à découvrir

Autres dossiers à découvrir